Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jour de Confirmation à Sainte-Geneviève

Nous étions nombreux ce samedi 21 janvier 2017 à accompagner Margaux, Julie et Étienne qui allaient recevoir le sacrement de confirmation dans la Chapelle de Ginette.

C’est avec une huile parfumée, le Saint Chrême, que le Père Mathieu de Raimond, vicaire épiscopal du Diocèse de Versailles, a marqué le front de chaque confirmand au cours d’une cérémonie simple mais emplie de recueillement. Cette messe a été l’occasion d’écouter le très beau  témoignage d’Etienne Gautier.

Témoignage – Confirmation

Bonsoir,

« Quoi ? Mais t’es pas confirmé ? ». C’est la 1ère réaction qu’ont eue la plupart de mes amis lorsque je leur ai annoncé que je me préparais à ce sacrement. Etonnant en effet. Mon parcours de catholique a été jusqu’au début du lycée très classique : baptême à la naissance, 1ère communion au primaire, profession de foi au collège… Rien d’impressionnant : un cheminement tranquille sans questionnement existentiel. Bien entouré par mes parents et un environnement favorable la logique eût voulu que je sois confirmé au lycée.

Pourquoi si tard alors ? Ai-je douté ? Oui, sans aucun doute : pour une raison aussi simple que je ne ressentais pas la présence de Dieu, à la messe par exemple où ma seule occupation était deviner les futures paroles du prêtre qui officiait, ou dans ma vie quotidienne. J’ai donc oublié Dieu : à la fin du collège, d’autres intérêts sont passés au 1er plan moi entre autres, les amis, l’école (les cours, les devoirs, je n’avais pas le temps, encore moins aujourd’hui m’a-t-on fait remarquer !)…. J’ai cessé de « pratiquer » la religion catholique, comme on arrête un sport, un instrument de musique.

Qu’est-ce qui m’a alors poussé à vouloir recevoir le sacrement de Confirmation ?

En Terminale, j’ai appartenu à la Communauté Sant ’Egidio : cette communauté catholique m’a beaucoup impressionné. Il devait quand même y avoir quelque chose pour pouvoir rassembler 50 000 personnes de par le monde et les pousser à des actions aussi grandioses comme œuvrer pour la paix en Afrique ou aussi simples comme distribuer des repas à des sans-abris ! Par ailleurs, j’étais frustré : je sentais qu’il me manquait un je ne sais quoi pour être entier.

Et je suis arrivé à Ginette qui offre un cadre très favorable pour ce genre de réflexion : retraites, pèlerinages, messes des jeunes, prières prépas organisés par de supers CD lites. Les autres confirmands pourront vous le dire aussi bien que moi.

J’ai alors pris la décision de recevoir le sacrement de Confirmation.

pour dire que oui : j’ai la foi
pour dire que c’est mon choix, non pas celui de mes parents
pour signifier mon engagement dans l’Eglise, mon engagement en tant que chrétien dans ma vie future selon les principes de charité, d’humilité et d’espérance.

Merci.                                                                                                                                              Le samedi 21 janvier 2017