Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Conférence d’A. de Romanet

La crise est-elle derrière nous ?

Un thème aguicheur, un conférencier qui, on le comprendra vite, sait un peu de quoi il parle… La grande salle est comble, il y a des gens debout, et on sait pourquoi. Pourtant, le suspense ne dure pas deux minutes. Augustin de Romanet, l’ancien directeur général de la Caisse des Dépôts, y met fin très simplement, avec beaucoup d’assurance. « Non ». Clairement « non ». Mais – ouf, il y a un mais ! – tout ira bien en 2025. Curieuse prophétie, à laquelle on veut pourtant croire, et qu’il emprunte à deux Américains, Strauss et Howe, que l’Histoire n’enfouira peut-être pas si vite au fond de ses tiroirs obscurs. Obscurs… Tiens, comme les couloirs de Bercy ! Comme leurs mystères, du moins… Le « mensonge d’État ». Brrr… ! L’énarque ne mâche pas ses mots. Il faut bien le croire, malheureusement. Plusieurs fois directeur de cabinet, il sait de quoi il parle (vous voyez !). Il a les idées claires, donc. Sur le flou artistique autour des finances publiques, les relookings du budget, un rien mensongers mais bien pratiques de temps en temps, et puis la gestion des RH dans la fonction publique, pas tout à fait idéale, semble-t-il… Bref, on comprend sans peine la ferveur de son exhortation finale à nous engager au service de l’État, véritable cri du cœur, d’un cœur patriote qui s’inquiète pour son pays… Eh bien, qu’attendons-nous ? Bjiens, Bjiennes, n’ayez pas peur ! La France a besoin de vous.