Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Conférence de Wendelin Werner

La salle est comble en cette soirée du 22 février. Les élèves se sont pressés d’engloutir leur dîner pour arriver à l’heure à la conférence du titulaire de la médaille Fields. Après l’inénarrable discours préliminaire de M. Cahen commença celui de M.Werner.

Werner a le regard assuré et l’air avenant. Ce fou de maths n’est justement pas fou du tout. C’est important pour lui de véhiculer une certaine image des mathématiciens, qui soit différente de celle du vieux savant reclus chez lui passant ses journées devant des problèmes mathématiques obscurs. Le point de vue de sa conférence est autant humain que mathématique : il nous présente sa vie, ses amis, son enfance remplie de sport, d’astronomie et de jeux.

N’hésitant pas à placer une pointe d’humour dans les anecdotes qu’il raconte, il se permet de nous présenter les notions de ses travaux qui lui ont valu la médaille Fields, dans le domaine des mathématiques probabilistes. Les explications sont simples, claires, évocatrices. Il raconte de façon légère la remise de sa médaille et nous invite à ne pas se représenter la vie d’un mathématicien comme étant similaire à celle d’un étudiant en classe préparatoire, classe qui est selon lui principalement l’occasion d’apprendre à travailler plutôt que d’apprendre le métier de mathématicien.